GYNÉCOLOGIE ESTHÉTIQUE

La médecine esthétique permet de traiter bon nombre de zones du corps, parmi lesquelles les parties intimes de la femme. C’est ce qu’on appelle la gynécologie esthétique ou médecine esthétique intime. 

En effet, plus fragiles et plus sensibles aux agressions que d’autres régions du corps, les zones intimes subissent elles aussi les effets du temps et du vieillissement. Ce qui peut entraîner une atrophie vulvaire avec démangeaisons et difficultés au moment des rapports sexuels.

Différents actes se distinguent lorsqu’on parle de médecine esthétique intime. Elle poursuit les mêmes objectifs que la médecine esthétique en s’attachant à la beauté, au rajeunissement et à la correction de problèmes esthétiques des zones génitales chez la femme. Les actes reposent, pour la plupart, sur des injections d’acide hyaluronique mais il existe également un traitement par laser. 

Le laser intime

Le Laser est recommandé pour les femmes souffrant des effets délétères au niveau de la vulve ou du vagin causés par une diminution du taux d’œstrogènes : période de ménopause ou de péri ménopause, après un accouchement, mais aussi toutes celles qui sont interdites de traitement œstrogéniques, (cancers hormonaux dépendants, séquelles de phlébites, d’embolie pulmonaire).

Le laser va stimuler les fibroblastes et restaurer une bonne fonction de la muqueuse vaginale. Elle sera « rajeunie », plus souple, plus épaisse, mieux hydratée, avec une lubrification idéale. D’où une diminution de tous les symptômes (sécheresse, douleurs, démangeaisons, incontinence) dans 75% des cas dès trois mois.

 

L’acide Hyaluronique

  • L’injection d’acide hyaluronique au niveau du vagin permet de reconstruire les grandes lèvres : on parle de bioplastie médicale ou de « restauration génitale ». 

 

Avec le temps, les grandes lèvres se relâchent, se déshydratent. La graisse qui les constituait s’atrophie créant un excédent de peau. A cette perte de volume s’associe une diminution de leur turgescence. Ainsi elles ne peuvent plus jouer leur rôle de protection des petites lèvres et du vagin et créent un inconfort restreignant l’épanouissement physique et psychologique de la femme. L’injection d’acide hyaluronique est indolore et suivie d’un œdème qui disparaîtra en 24 à 48 heures.

 

  • L’injection d’acide hyaluronique permet aussi une meilleure hydratation. Elle améliore la trophicité de la muqueuse, qui devient plus souple, plus épaisse. Les injections sont aussi très efficaces pour les femmes souffrant de sécheresse vaginale en post-cancer et qui ne peuvent avoir recours aux traitements hormonaux. 

 

  • Enfin, l’acide hyaluronique permet aussi dans certains cas d’améliorer de façon transitoire des troubles sexuels en augmentant la zone du point G. Cette zone est la surface de sensibilité chez la femme. C’est une entité anatomique située à 3 ou 4 cm sur la face antérieure du vagin. Cette petite zone, une fois stimulée, se gonfle et peut atteindre environ un centimètre de diamètre. La stimulation de cette zone au cours d’un rapport sexuel entraîne un orgasme


Les effets produits par l’injection d’acide hyaluronique sont immédiats et ceux-ci durent 6 à 8 mois. Les rapports sexuels pourront être repris 4 jours après l’intervention. Plusieurs enquêtes ont donné un indice de satisfaction d’un peu plus de 80%.

 La médecine esthétique intime apparaît comme la solution idéale pour venir à bout de ces complexes et répondre aux nouvelles attentes des femmes concernant leur intimité.